Savez-vous ce que veut dire le mot "Noël" ? Eh bien, il vient du Grec neos helios, ce qui signifie nouveau soleil. N'est-ce pas magnifique d'en prendre conscience en un temps où, dans notre Occident encore privilégié, nous allons commencer à éclairer nos maisons et nos villes de mille feux?… En un temps précis également, où , à l'approche de l'hiver, il nous arrive de formuler le souhait du renouvellement de notre flamme intérieure.

Quant à moi, au delà de la profonde signification que revêt ce "nouveau soleil" en cette période de l'année, je ne peux m'empêcher de songer aux pierres. Pas nécessairement à ces belles pierres bien polies ou à ces cristaux scintillants que les vitrines des magasins offrent à nos regards, mais surtout à ces pierres toutes simples, celles qu'on trouve sur le bord des chemins, dans le lit des ruisseaux ou même dans un coin de notre jardin.
Pourquoi ? Parce qu'elles me font penser à nous … Oui, elles semblent n'avoir rien de spécial et pourtant, pourtant elles ont toutes un secret à révéler. Un secret qui attend le soleil, justement !
Lorsque j'étais enfant, il m'arrivait souvent de faire éclater des cailloux avec le marteau de mon père… Et aujourd'hui, sur les sentiers de montagne, je ne peux m'empêcher de ramasser régulièrement quelques morceaux de ces roches qui s'effritent entre les doigts pour peu qu'on cherche à en séparer les strates.
C'est qu'il se passe toujours le même phénomène, voyez-vous! À chaque fois qu'une pierre se brise et s'ouvre, il se produit quelque chose qui m'émerveille. Je prends alors soudain conscience que, pour la première fois depuis des milliards d'années, le cœur de la pierre, celui que je viens d'ouvrir et qui s'est répandu entre mes mains, connaît la lumière du soleil. En une fraction de seconde, je suis devenu l'Instrument de la Vie, l'Initiateur d'un petit morceau de l'univers minéral.
Je le contemple… Ses cristaux microscopiques se mettent à scintiller et je trouve cela magique d'être le premier être à pouvoir entrer du regard au centre d'un corps, dans un monde qui sommeillait. J'ai stimulé la pierre, bousculé une obscure parcelle d'Infini qui y attendait et voilà… le soleil la pénètre…
Alors dans ces moments-là, que je savoure et qui m'émeuvent, je nous vois tous pareils à ces morceaux de roche, nous autres les humains qui nous faisons tantôt polir, tantôt briser par nos existences et le temps qui passe, jusqu'à ce que la vie fasse éclater nos écorces, nos résistances et mette à nu le fond de notre être.
Car, je le vois de plus en plus clairement, tout ce qui nous place parfois impitoyablement entre l'enclume et le marteau n'a vraiment pas d'autre raison d'être que de faire entrer en nous les rayons d' un nouveau soleil, c'est à dire les prémices d'une nouvelle vision de nous-même et de nos horizons.
Ainsi, petits cailloux informes, galets roulés par les vagues ou géodes mystérieuses, nous sommes tous en attente de la transformation qui viendra faire palpiter différemment notre cœur…
Un vrai Noël à venir pour notre âme ? Oui, je le crois possible et je nous le souhaite ardemment. Le seul problème… c'est juste le nombre des coups de marteau ! 

                                                                           Daniel Meurois 
                                                           www.danielmeurois@videotron.ca
                                                                     Daniel Meurois
LE SOLEIL DES PIERRES
Une chronique de Daniel Meurois