unnamed

 

J'ai trouvé la photo sur le site d'Elisabeth, impossible de ne pas vous en faire profiter :-)

A toi Bonne mine :-)

Jour #1.

Aujourd’hui est le premier jour du reste de ma vie.

En 6 mois, j’ai:

- bossé comme une ânesse

- craqué au bureau

- quitté mon mec

- cru que j’allais mourir d’un cancer du sein

- failli partir vivre à Singapour

- arrêté de fumer

- fait un burn out.

Je mets un point à la fin de la liste parce qu’il fallait bien que la série "chat-noir" s’arrête quelque part. Et j’ai décidé que c’était là, maintenant, parce que ça commençait à bien faire.

Bon ok, j’avoue, cet enthousiasme et cet élan d’énergie ne sont pas feints, ils sont juste très légèrement aidés par quelques substances chimiques obtenues sur prescription, mais au diable l’avarice, tout optimisme est bon à prendre, alors comme dirait la fille d’amis très chers: champagne! tout le monde tout nu!

Comme je n’ai pas de champagne là tout de suite sous la main (cheap la gonzesse… et pour être tout à fait honnête, je n’ai pas encore trouvé une recette beauté à base de champagne, mais ça ne saurait tarder…), comme c’est le jour du printemps et qu’il fait beau dehors, comme j’ai plein de citrons bios mon frigo (et que c’est probablement l’excuse la plus crédible. Me demandez pas pourquoi j’ai des citrons bios dans mon frigo alors que je suis la reine du noodles-prêt-en-3-min, ça m’a pris comme une envie de pipi-culotte la dernière fois au rayon fruits et légumes… notez bien, ça aurait pu aussi bien être une envie de céleri rave et là on aurait bien été embêtés), comme on va bientôt ressortir les vernis couleurs corail/ vert d’eau/ bleu saumon/ jour sans toit/ campagne dans les prés (oui, quand les beaux jours arrivent, on fait de la poésie, surtout si on bosse au marketing de Maybeline), aujourd’hui, on va prendre soin de nos mains (pour les plus motivé(e)s on peut pousser jusqu’aux pieds).

Et puis, un soin des mains, c’est un bon démarrage pour changer de vie… J’entends déjà celles du fond qui gloussent en se disant que j’aurais pu faire un effort sur la gueule en optant pour le soin visage… vous inquiétez pas les laidrons, y’en aura pour tout le monde !

Alors, pour ceux qui suivent encore, voici, magie-magie, Le truc pour blanchir ses ongles en quelques minutes:

La tête dans le frigo

Laissez tremper vos mains et/ou vos pieds (évitez les deux en même temps, on risque de se foutre de votre gueule…) dans un récipient rempli d’eau chaude, de citron et de 3 cuillères à soupe de bicarbonate de soude. Personnellement, j’ajoute une petite goutte d’huile (huile d’olive ou beurre de karité fondu par exemple) pour l’hydratation et roule ma poule!

Bonnemine

chez le psy 

Aujourd’hui, je suis allée chez un "psy". Ce qui est assez cool, c’est que ça fait tendance. C’est devenu assez hipster d’avoir un "psy"…  Maintenant, on me dira plus en soirée "quoi? t’as pas vu un psyyyy?" (air compatissant) ou "et ton psy, il a dit quoi quand tu lui as raconté? – quoîîîî? t’as pas de psyyyyy?" (air scandalisé).
Bon, maintenant je suis comme tout hipster qui se respecte, donc. J’ai un psy.

Enfin "j’avais".

Oui, bon, je suis peut être un peu soupe au lait en ce moment et c’est pas que j’avais une certaine méfiance contre la race des psys, mais en 30 minutes, la dame (puisque "ma" psy est était une femme) m’a expliqué que mes difficultés professionnelles étaient uniquement dues à ma personnalité, que j’étais sûrement trop émotive et trop sensible à l’avis d’autrui. Et de hausser les yeux au ciel avec un air sceptique quand je lui ai expliqué que "oui, j’étais célibataire, mais que je ne le vivais pas trop mal" (c’est vrai, j’oubliais: célibataire trentenaire, c’est toujours un peu louche) et que "non, globalement, je n’avais pas envie de pleurer sur l’ensemble de ma vie", d’ailleurs… et de me faire baver d’envie en m’expliquant que ce qui m’attendait dans les prochains mois, c’était un vrai-travail-de-fond-sur-ma-personnalité (cool. On a hâte d’y être.) Et d’ajouter que de toute façon, les gens trop exigeants, comme moi donc (enfin c’était dit "comme vous, donc…"), étaient toujours au cœur de problèmes (et de préciser, si c’était encore nécessaire: "on ne peut pas être exigeant et détendu, n’est-ce pas?"… Méditons, mes frères.)

Étrangement, à la fin de l’entretien, on ne m’a pas remis le kit du "parfait petit suicidé". On aurait pu y mettre un fouet, un tube de tranquillisants, une bouteille de whisky, éventuellement, une corde (pour ceux qui auraient préféré se suicider bio)… Je suis sûre qu’il y a un concept là.  Nan franchement, quitte à démolir les gens qui viennent pour un coup de main, faut pousser le concept, mes lapins. Investissez dans une machine à baffes ou faites des offres promos sur les châtiments corporels, ça fera fureur, j’en suis sûre. Il y a peut être même des gens qui en re-demanderont.

Mais pas moi.

En plein accord avec moi-même, j’ai donc décidé de déserter les prochains rendez-vous. Même si beaucoup de choses étaient vraies, j’aime toujours pas le fouet.

J’ai plutôt décidé de me faire re-gonfler l’égo par les potos. C’est plus efficace et un peu plus crédible. Et si dans 3 mois on me retrouve en train de baver dans le caniveau, alors j’abdiquerai et je retournerai chez la sorcière.

En attendant, ça me donne envie de faire une petite recette… (ok j’avoue, j’ai une faim à bouffer mon hamster et mon poisson rouge en salade-vinaigrette et j’ai un avocat qui me fait de l’œil sur le dessus du frigo, alors…)

Alors aujourd’hui, ça sera donc le masque qui nourrit la peau (vous n’avez toujours pas la peau sèche? Toooo bad. Revenez demain):

La tête dans le frigo (3)

Écrasez un avocat en purée et ajoutez quelques gouttes d’huile d’olive. Appliquez le mélange sur votre visage (évitez le contour des yeux), laissez agir 15 minutes et rincez.

Voilà. Next. Comme chez le psy.

 

Bonnemine, chamboulée.

chez le psy{ La Tête dans le Frigo }