Un nuage passe

Pour être heureux peu importe les aléas de la vie, votre bonheur ne doit dépendre que de vous. C'est plus compliqué que cela en à l'air. Par exemple, votre bonheur ne doit pas dépendre de ce que vous possédez, riche ou pauvre. Il ne doit pas dépendre de votre beauté ou de votre force qui peuvent disparaître. Il ne doit pas dépendre d'un talent quelconque car on tombe toujours sur plus fort que soi. De plus, les situations changent et votre talent ne vaudra peut-être plus rien. Votre bonheur ne doit pas dépendre non plus de l'avis ou des goûts des autres. Certaines personnes nous aimeront, d'autres non. C'est ainsi. De plus, certaines personnes ne nous aimeront jamais, quoique l'on fasse. 

Que reste-t-il ? Qu'est-ce qui dépend de nous ? Nos choix. Nos espoirs. Nos valeurs. Pour ce qui est des espoirs, le mieux est de ne rien attendre de la vie. Pourquoi ? Parce que vous n'avez rien de spécial dans l'univers et il n'y a aucune raison logique pour que quelque-chose de particulier vous arrive. Là, aussi c'est plus difficile qu'il y paraît. Pourtant, ne rien attendre dans la vie, cela permet d'aller de surprise en surprise, de ne pas avoir peur d'entreprendre de nouvelles idées. En effet, vous ne croyez rien, vous testez seulement et parfois il y a une bonne surprise au bout. De plus, en ne courant pas après un rêve particulier, vous restez ouvert à toutes les opportunités qui se présentent et elles sont nombreuses pour ceux qui n'attendent rien de spécial.

Pour ce qui est de vos valeurs, le mieux est de refuser les critiques mais, et c'est plus dur, de refuser aussi les compliments. Ne laissez personne vous juger car seuls vos critères sont importants. Chacun poursuit des objectifs différents, et la façon dont les autres vous regardent n'a pas de sens pour vous. Si l'on vous dit que vous êtes brillant, répondez que c'était un coup de chance. Si l'on vous dit que vous êtes beau, dites que c'est relatif.

Et enfin vos choix doivent s'accorder à vos valeurs. C'est une bonne protection que de se juger qu'au travers de ses propres valeurs mais encore faut-il bien se juger déjà soi-même. Là encore, laissez tomber tout critère qui ne dépend pas de vous. Vous n'êtes pas devin, ni superman, vous ne pouviez pas tout savoir, vous n'avez pas choisit de naître dans un milieu particulier. Vous n'avez choisi ni votre physique, ni votre intelligence. Par contre, surtout, faîtes les bons choix et posez-vous toujours la question : est-ce que je pourrais raconter ce que je choisis de faire à mes proches ou à mes enfants sans en avoir honte, ni mentir ? Si vous hésitez, alors attention danger. Votre propre estime sera peut-être un jour la seule chose qui vous restera dans la vie pour être heureux. Autant qu'elle soit bonne.

http://www.bonheurpourtous.com/

 

Tâchez d'être heureux

Allez tranquillement parmi le vacarme et la hâte, et souvenez-vous de la paix qui peut exister dans le silence.

Sans aliénation, vivez autant que possible en bons termes avec toutes personnes. Dites doucement et clairement votre vérité, et écoutez les autres, même le simple d'esprit et l'ignorant ; ils ont eux aussi leur histoire. Evitez les individus bruyants et agressifs, ils sont une vexation pour l'esprit.

Ne vous comparez avec personne : vous risqueriez de devenir vain ou vaniteux. Il y a toujours plus grands et plus petits que vous.

Jouissez de vos projets aussi bien que de vos accomplissements. Soyez toujours intéressés à votre carrière, si modeste soit-elle ; c'est une véritable possession dans les prospérités changeantes du temps. Soyez prudent dans vos affaires ; car le monde est plein de fourberies. Mais ne soyez pas aveugle en ce qui concerne la vertu qui existe ; plusieurs individus recherchent les grands idéaux ; et partout la vie est remplie d'héroïsme.

Soyez vous-même. Surtout n'affectez pas l'amitié. Non plus ne soyez cynique en amour, car il est en face de toute stérilité et de tout désenchantement aussi éternel que l'herbe.

Prenez avec bonté le conseil des années, en renonçant avec grâce à votre jeunesse. Fortifiez une puissance d'esprit pour vous protéger en cas de malheur soudain. Mais ne vous chagrinez pas avec vos chimères. De nombreuses peurs naissent de la fatigue et de la solitude.

Au-delà d'une discipline saine, soyez doux avec vous-même. Vous êtes un enfant de l'univers, pas moins que les arbres et les étoiles ; vous avez le droit d'être ici. Et qu'il vous soit clair ou non, l'univers se déroule sans doute comme il le devrait.

Soyez en paix avec Dieu, quelle que soit votre conception d'elle ou de lui, et quelles que soient vos peines et vos rêves, gardez dans le désarroi bruyant de la vie, la paix dans votre âme. Avec toutes ses perfidies, ses besognes fastidieuses et ses rêves brisés, le monde est pourtant beau. Soyez positif et attentif aux autres.

Tâchez d'être heureux.

Auteur inconnu