images

 

Les Rochers – nous pouvons nous adresser à eux comme à des créatures vivantes

« Tout ce qui nous entoure est vivant, prenez-en conscience, montrez-vous attentif envers les plantes, les animaux et même les pierres. En allant marcher dans la nature, si vous passez à côté d’un rocher, arrêtez-vous, caressez-le et dites-lui : « Prends encore patience, un jour tu seras libéré de cette prison. » Et il vous sera reconnaissant pour vos bonnes paroles. Car un être est là, emprisonné, qui attend que ce bloc de pierre soit cassé en morceaux afin de retrouver la liberté. Les débris de la pierre se trouvent en effet placés dans de meilleures conditions pour évoluer : ils deviennent peu à peu un matériau assimilable par le règne végétal.

Et vous pouvez dire aussi à ce rocher : « J’admire ta résistance : depuis des siècles tu es là, exposé à la pluie, au gel, à l’extrême chaleur, et tu les supportes sans te plaindre. Donne-moi un peu de ta résistance, de ta solidité. » Si vous répétez souvent cet exercice avec amour et confiance, la résistance, la stabilité que possèdent les rochers pénétreront en vous et vous saurez ensuite les manifester dans la vie. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Source : Éditons Prosvesta